JENNYFER

Don't call me

JENNYFER S’AFFRANCHIT DE SES ÉTIQUETTES.

Jennyfer se modernise et combat les codes d’une société régie par les stéréotypes de la mode. La marque met désormais au cœur de son positionnement une offre plus étoffée, pour tous les styles et toutes les personnalités. Bien consciente de son déficit d’image souvent associée aux cagoles, aux gamines, ou aux racailles, Jennyfer décide de prendre le contre-pied et s’affranchit de sa propre étiquette.

Dans une atmosphère urbaine, esthétique et moderne, le film met en scène des portraits de jeunes femmes aux choix vestimentaires assumés et affirmés et incite les jeunes femmes à en faire de même avec les étiquettes qu’on leur colle à la peau à cause de leur style, personnalité ou orientation. Elles ne sont pas juste chelou, gamine ou cagole, elles sont libres et imposent pleinement leurs personnalités sans se soucier d’une image caricaturale et généralisatrice que certains peuvent penser.
Signée #DontCallMeJennyfer, la marque se positionne au-delà des apparences, souvent trompeuses. Exprimez votre différence, oubliez les clichés #ZeroEtiquette.

Pour initier ce lancement, deux phases de teasing autour de la marque ont été mise en place pour ouvrir le débat autour de ses propres clichés. Tout d’abord le 5 mai, en volet digital avec plus d’une centaine d’influenceurs relayant le #ZeroEtiquette. Puis, une action in-store le 6 mai où une vingtaine de vitrines Jennyfer ont été volontairement taguées des stéréotypes dont souffre la marque.
Le reveal, composé d’un film web et d’une vaste campagne d’affichage, est dévoilé depuis le 8 mai incitant cette fois-ci les consommateurs à se libérer de leurs propres étiquettes.

Le film 60″

Campagne print :